Accompagnement des communes dans le processus de développement intégré

L’Etat du Cameroun a adopté, par un large consensus, une nouvelle constitution pour faciliter la mise en œuvre du processus de démocratisation et de participation des collectivités locales aux affaires de la nation. Cette constitution s’est concrétisée par l’introduction d’une nouvelle approche de gouvernance : la décentralisation, qui est un transfert d’une partie des pouvoirs de l’Etat vers les collectivités territoriales décentralisées. Ce transfert des compétences est toutefois entravé par un renforcement insuffisant des capacités des nouveaux acteurs municipaux qui se trouvent généralement désarmés face à leurs nouvelles responsabilités. Ils éprouvent, en effet, d’immenses difficultés à dégager une vision stratégique à moyen et à long termes, à obtenir des financements dans un contexte de ressources très limitées, à mobiliser les compétences nécessaires à la réalisation d’actions appropriées de développement et à accéder à une information adaptée à leurs besoins.

A l’origine, le transfert de responsabilités ne peut se faire de manière spontanée. C’est pourquoi ISF (Cameroun) encourage les partenariats avec des communes et des associations de communes. Cette intervention vise à améliorer la participation des populations aux activités de développement de la commune, à accompagner celle-ci dans l’élaboration et l’application de son plan de développement, à renforcer les capacités de l’exécutif communal, des conseillers, du personnel et des populations de la commune, à concevoir, à organiser et à assurer le suivi-évaluation des projets de développement communaux et à favoriser la collaboration entre plusieurs communes aux niveaux national et international.